Art nouveau

Art nouveau (1890-1914), l’art de la belle époque

1

 

L’Art nouveau a pour ambition de fonder un style qui ne doive rien au passé. On veut rompre avec les traditions des arts du décor du Second Empire qui reprend en plus massif les styles des siècles précédents.

Il va se répandre très rapidement à l’international et dans de nombreuses villes

  • Modern Style
  • Art nouveau en Belgique et en France,
  • Jugendstil en Allemagne,
  • Sécession en Autriche,
  • Stile floreal en Italie,
  • Modernismo en Catalogne,
  • Fonctionnalisme aux Etats-Unis, entre autres.

 

En France, l’école de Nancy

A l’approche du 20e siècle, un profond renouveau des formes marque les arts décoratifs européens. A Nancy, l’Art nouveau connaît un développement exceptionnel et la capitale lorraine joue un grand rôle au sein de ce mouvement artistique.
Dans cette recherche artistique, Emile Gallé (1846-1904) joue un rôle influent de précurseur et donne son impulsion décisive au « Style 1900 ».

2

Le musée de l’école de Nancy présente plusieurs ensembles décoratifs remarquables: le bureau Kronberg et la chambre Corbin de Jacques Gruber, la chambre André ou le salon Gauthier-Poinsignon …

La variante du style Art nouveau la plus répandue est sans doute celle que l’on appelle florale, inspirée du japonisme.
Samuel Bing, mécène, marchand et éditeur d’une revue artistique, « Le Japon artistique », influence la diffusion de l’Art Nouveau.
En 1895, il ouvre à Paris une galerie : la Maison de l’art nouveau. Précurseur français du mouvement, qui sera baptisé, comme son magasin, l’Art nouveau.

 

Comment reconnaître le style Art nouveau ?

La caractéristique de l’Art nouveau est l’absence de toute ligne droite et de tout angle droit. Les lignes qui se courbent coulent à l’infini, les formes s’enflent et se désenflent. C’est la nature qui sert de modèle.

La plupart des œuvres de l’Art nouveau ressemblent à des organismes vivants. Les lignes végétatives courbées créent une impression de légèreté et de charme.

Les motifs qu’on retrouve le plus souvent sont des fleurs, des plantes, des arbres, des insectes ou des animaux.
En outre, les artistes apprécient le corps féminin comme élément décoratif, surtout avec de longs cheveux, coulant dans de longues vagues molles.
Les silhouettes féminines d’Alfons Mucha ornent nombre d’affiches de théâtre.

Les éléments fondamentaux de l’Art Nouveau sont la couleur, le verre, les grands vitraux, la lumière naturelle et dans l’architecture, le fer.

Les artistes ont mélangé les anciens matériaux, tels que le bois et la pierre, avec des nouveaux, comme l’acier et le verre.

 

 

Quelques oeuvres emblématiques Art nouveau

 

ARCHITECTURE

Henri Sauvage (1873-1932)

Instigateur de l’Art nouveau, inventeur de l’Art déco, il renouvelle sans cesse ces techniques.
3

Maison résolument Art nouveau à Nancy. En 1898, Louis Majorelle confie à l’architecte Henri Sauvage l’élaboration des plans de sa maison personnelle à Nancy.

 

Antonio Gaudi (1852-1926)
4

Un exemple des plus connus du modernisme catalan : Casa Battlo à Barcelonne

 

Hector Guimard (1867-1942)

Connu principalement pour ses entrées du métro parisien, Hector Guimard dessina aussi des villas comme le Castel Bérenger à Paris, des hôtels particuliers des immeubles de rapport et créa également les décorations intérieures, meubles et objets divers, le tout dans un style raffiné très personnel.

Moulurations et remous nerveux investissent tous les matériaux. Il crée avec virtuosité de véritables compositions abstraites.

5

Entrées du métropolitain (métro) parisien, façade et entrée du Castel Bérenger, Canapé pour un fumoir

 

 

EBENISTERIE

Louis Majorelle (1859-1926)

Entre mobilier et ferronnerie d’art.

Depuis les prémices de l’Art nouveau jusqu’à celles de la modernité des années 30.
Il continue dans le même style après la guerre de 1914 malgré le changement de mode vers l’Art Déco.

6

Mobilier Art Nouveau Louis Majorelle : Meuble à musique, Buffet aux algues, Vitrine, Canapé

 

7

Rampe d’escalier pour l’hôtel Bergeret, et balustres des étages inférieurs des Galeries Lafayette à Paris, sont signées Louis Majorelle.

 

Eugène Vallin (1856-1922)

Créateur artiste, il réalise un travail personnel de mobilier, de façades pour les notables de Nancy.

8

Bureau, porte affiches, façades en bois Art nouveau par Eugène Vallin

 

9

Exemple d’une villa Art nouveau à Nice.
Villa Collin-Huovila d’architecture Art nouveau situé sur la promenade des anglais à Nice

 

VERRERIE D’ART / JOAILLERIE

Emile Gallé (1846-1904)

Il est beaucoup inspiré par l’art japonais qu’il traduisait dans les décorations et dans les formes.
Emile Gallé vouait une admiration extrême et extatique pour la nature. Pour lui, la nature procède directement du divin, et la multiplicité de ses formes, de ses couleurs sont l’expression de la multiplicité et de l’infinité de Dieu. C’est en cela que Gallé considérait que chaque chose, chaque objet est, et doit être unique.

Il avait une grande admiration pour l’artisanat, dont il plaidait le retour, et il détestait les objets produits en série.

Emile Gallé est très inspiré par la littérature symboliste, notamment par Charles Baudelaire et lui emprunte des motifs de décoration explicités par des citations gravées sur ses meubles ou vases.

10

Vases Emile Gallé

11

Les meubles Emile Gallé se distingue par le fait qu’ils ne sont composés qu’à partir d’éléments empruntés à la nature

 

Louis Comfort Tiffany (1848-1933)

Artiste américain, il a conçu et créé des bijoux, des lampes en verre, et des vitraux.
Sa technique pour le vitrail délaisse le sertissage traditionnel au plomb par un enrobage des vitraux avec un ruban de cuivre autocollant sur lequel est appliqué de la graisse à soudure afin de faciliter l’adhérence de l’étain de soudure.
En architecture d’intérieur il a conçu l’aménagement de plusieurs maisons et appartements dont certain salons de la Maison Blanche.
Son style se caractérise par l’emploi du verre (mosaïques, vitraux…) ainsi que par le goût pour l’orientalisme.

12

Bijoux, lampes et vitrail Tiffany

 

René Lalique (1860-1945)

Bijoutier de la belle époque

13

 

Joaillier, dessinateur, décorateur d’intérieur et maître verrier, René Lalique, joaillier exceptionnel et grand maître du verre, compte parmi les grands créateurs de l’Art nouveau puis de l’Art Déco aux style complètement opposés.

Inspiré par l’Art Nouveau, il travaille sur le verre, la corne, l’émail et marie les matières en jouant sur la perspective et la lumière. La faune, la flore et les femmes l’inspirent ainsi que les découvertes industrielles.

A ses yeux, mieux vaut la recherche du beau que l’affichage du luxe. Lalique, travaillent avec des matériaux simples, dont la valeur est dans l’objet fini.

À ses débuts, les bijoux avant-gardistes de René Lalique plaisent principalement à une élite intellectuelle et artistique, éloignée des conventions, puis à Sarah Bernhardt, qui lui achète ses créations conçus en fonction de ses rôles, ce qui lui assure gloire et notoriété.

Puis, Calouste Sarkis Gulbenkian, financier, magnat du pétrole, qui est aussi un collectionneur averti acquiert quelques cent cinquante bijoux et objets d’art, œuvres exceptionnelles que l’on peut aujourd’hui admirer à la Fondation qui porte son nom à Lisbonne.

Emile Gallé l’admire et le voit comme l’inventeur du bijou.

Il participe à l’Exposition universelle de 1900 de Paris, qui lui établit une réputation internationale.
Qui dit succès, dit également tentatives d’imitation.
Lalique, inventeur qui ne veut suivre personne, va rencontrer François Coty, qui va l’amener non seulement à créer mais aussi à produire des flacons de parfum, ce qui lui ouvre de nouveaux horizons.

 

 

ARTS GRAPHIQUES

Alfons Maria Mucha (1860-1939)

Artiste peintre tchèque, il créa essentiellement des affiches publicitaires représentant des femmes séduisantes aux chevelures flottantes et aux vêtements souples.

14

 

Gustav Klimt (1862-1918)

Peintre symboliste autrichien, son œuvre comprend 230 tableaux, dont 54 tableaux représentant des paysages. Klimt est connu pour son utilisation de l’or dans les peintures, qu’il découvre après avoir vu des mosaïques byzantines de Ravenne.

15

 

 

 

La fin de l’Art nouveau

Le mouvement Art nouveau s’essouffle dans les années 1910 et il décline définitivement au début de la première guerre mondiale, laissant place à l’Art Déco…

Dans la mesure ou l’Art nouveau se développe dans l’idée d’une opposition plus ou moins ferme à l’essor industriel, on peut aussi interpréter le style comme une lutte entre l’organique contre la machine.

L’inspiration de la nature en Art nouveau a inspiré elle-même énormément d’artistes contemporains.

Cela se retrouve notamment dans le mobilier moderne Isamu Noguchi en quête de formes organiques.
François-Xavier et Claude Lalanne montrent que l’organique constitue toujours une influence dans Arts décoratifs.

16

Mobilier François-Xavier et Claude Lalanne